Préparer une compétition sportive : 4 habitudes alimentaires à avoir

Cet article fait partie de la catégorie Articles sur la cuisine et les USA

Lors d’une compétition sportive, il est indispensable de pouvoir tirer le maximum de profit du jeu, et cela inclut un certain nombre de préparations. En vrai, en tant qu’athlète, vous devez non seulement prendre au sérieux les heures d’entraînement, mais également les collations. Ces dernières requièrent une attention particulière en ce sens qu’elles vous permettent de fournir du carburant dont les muscles au besoin tout au long de la compétition en question. Dans cet article, on vous dévoile 4 bonnes idées d’habitudes alimentaires à cultiver en tant que sportif.

1.      Miser sur un repas équilibré 3 à 4 h avant la compétition

L’avantage d’un repas équilibré pour un sportif réside dans le fait qu’il prévient toute sorte d’inconfort relatif à l’estomac. Le fait est qu’il facilite également la digestion de votre repas, permettant ainsi de bien concentrer le corps sur la performance en cours. À cet effet, n’hésitez pas à opter pour l’une des recettes sportives conseillées par les spécialistes de ce domaine. Par ailleurs, au cas où vos occupations ne vous permettraient pas de varier l’heure de votre repas, il est possible de prendre une autre option. Par exemple, vous pouvez manger un repas léger en misant sur des aliments qui se digèrent facilement et rapidement. Dans tous les cas, soyez certain de ce que votre estomac bénéficie du confort nécessaire.

2.      Mangez des aliments riches en glucides

En tant que sportif en préparation pour une compétition, vous avez besoin sans doute d’opter pour des aliments fournissant le maximum de carburant à votre organisme. Par exemple, si vous êtes sprinter, des repas riches glucides faciles et glucides complexes seront votre véritable allié. À ce sujet, on peut évoquer les fruits, les légumes, les produits céréaliers, les pommes de terre, etc. Ces aliments requièrent généralement peu de temps pour être digérés.

Si vous avez moins de temps entre vos exercices physiques et votre collation, il y a plus d’avantages à miser sur des recettes riches en glucides. À titre illustratif, optez pour des fruits séchés (abricots, dattes, raisins secs, etc.) ou des fruits frais (banane, pomme, fraises, etc.). La liste n’est pas exhaustive, mais vous avez la possibilité de consulter un diététicien pour vous faire aider dans ce sens. 

Par-dessus tout, en tant que sportif, vous avez besoin de maintenir un taux optimal de glucose dans votre sang tout au long de la performance. Cela constitue un véritable allié non seulement pour les muscles, mais également pour le cerveau. Bref, que votre assiette soit remplie des aliments céréaliers et mangez gagnant avant l’épreuve sportive !

3.      Buvez d’eau autant que possible

Chez les sportifs, les besoins quotidiens moyens en eau s’élèvent à environ 3 à 3,5 litres par jour. Ainsi, buvez suffisamment de l’eau à partir des jours précédents jusqu’au matin de l’épreuve sportive. Dans ce registre, n’hésitez pas à garder régulièrement une gourde d’eau partout où vous allez.

De manière spécifique, il est conseillé de boire de 400 à 600 ml d’eau et ce, 2 h avant la compétition afin de garantir un bon niveau d’hydratation. Au cas où vous seriez spécialisé dans les activités sportives de longues durées, procurez-vous des boissons sportives. Cela est également valable lors des épreuves à pratiquer dans des températures chaudes et humides. Toutefois, il importe de préciser que les boissons en question doivent fournir 6 à 8 g de glucides par 100 ml, 0,5 à 0,7 g de sodium et 75 à 200 mg/l de potassium.

 L’idée n’est pas d’avoir soif avant d’en prendre. L’objectif est plutôt de vous hydrater autant que faire se peut durant toute la journée. En effet, une hydratation mineure de l’ordre d’environ 2 % de perte d’eau est susceptible de réduire considérablement vos performances sportives. De même, ces dernières s’amoindrissent selon que la température soit chaude ou humide. En gros, boire régulièrement de l’eau vous évite les risques de fatigue, coup de chaleur, perte de concentration, etc.

4.      Éviter au maximum le gras, les sucreries

En vous rendant sur une compétition sportive, assurez-vous de prévenir toute sorte d’inconfort qui pourrait survenir sur le terrain. Dans ce registre, les repas à forte teneur en matières grasses sont à éviter. Il s’agit par exemple des aliments comme sauces grasses, des fromages, des viandes, des grignotines riches en gras, etc.

En ce qui concerne la consommation des sucreries, vous devez vous en abstenir peu de temps avant les épreuves. Autrement, cela pourrait diminuer sensiblement la quantité de glucides dans votre sang. Pour finir, évitez de jouer à l’aventurer en mangeant tout ce vous retrouvez. À ce sujet, il n’est pas conseillé de tester un plat que vous n’avez jamais essayé quelques minutes avant une compétition. Cela pourrait également être source de véritables inconforts sur le terrain.

En résumé, les épreuves sportives sont un moment crucial auquel il faut se préparer. Cette préparation implique également le volet alimentation. Consommez tout ce qui est susceptible de participer à votre confort et au maintien de l’énergie.

Cet article est également disponible en allemand :

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à la newsletter afin de revoir votre livre gratuit immédiatement
close-link
Vous voulez plus de recettes ?

Recevez un livre de recettes gratuites

close-link