Cassoulets : ce produit du Sud Ouest adoré par les américains !

Cet article fait partie de la catégorie Articles sur la cuisine et les USA

Emblématique de la gastronomie française, le cassoulet est sur le point de conquérir la gastronomie mondiale. Le plat à base de haricots et de saucisses est désormais dans des restaurants étoilés américains.

En Amérique justement, l’engouement vis-à-vis de ce plat traditionnel du sud-ouest de la France est de plus en plus fort, au point de devenir le plat préféré de plus d’un gastronome (même si bien entendu, il reste encore une grande partie de la population qui n’en a jamais entendu parler).

On ne peut que comprendre, le cassoulet ayant un goût si typique que l’on déguste sans abus. Et pour les habitants du Sud de la France, et plus spécialement de la région de Toulouse, c’est plus qu’un plat, c’est une façon de revendiquer une identité régionale.

Plus qu’une simple recette

Le cassoulet reste un plat emblématique français, malgré le fait qu’il soit consommé un peu partout dans le monde. Si l’on croit à l’histoire, il a vu le jour il y a plusieurs générations lors de la Guerre de 100 ans qui s’est déroulée dans la ville de Castelnaudary. Puis le plat a pris une place importante dans la gastronomie française, au point que les grands passionnés le perçoivent presque comme une religion.

De base, le cassoulet se concocte avec des «haricots magiques» et des saucisses, mais il n’y a aucune règle. C’est pour cela que la recette change au gré de la saison et en fonction de la région. Par exemple, les habitants de Castelnaudary utilisent du confit d’oie ou encore de canard, tandis que les Toulousains optent pour la saucisse de mouton. À Carcassonne, ils utilisent plutôt de la perdrix. Autrement dit, chaque ville a sa propre recette de cassoulet pour mettre en avant leurs spécialités.

Ainsi, en fonction du lieu, mais aussi de la saison, le cassoulet change de goût. Mais ce qui le rend typique, selon les amoureux de l’art culinaire, c’est l’amour que le cuisinier investit dans sa préparation. N’empêche que les personnes du sud-ouest, notamment les puristes qui pensent que la tradition doit toujours être inaltérable, le cassoulet aux saucisses de bœuf ou de porc reste le plus grand classique.

Le cassoulet, une recette vedette aux États-Unis

À l’heure actuelle, le fameux cassoulet est devenu l’un des plats les plus cuisinés et les plus consommés en France. D’après les statistiques, on produit dans l’Hexagone environ 85 000 tonnes de cassoulets, dont plus de 22 000 tonnes sont classées haut de gamme. Une grande partie de la production se déroule dans la ville d’origine, notamment la région de Castelnaudary. Mais le cassoulet est trop bon pour que sa réputation soit limitée sur le territoire hexagonal. Par conséquent, les fabricants de cassoulet envisagent l’exportation hors frontières françaises de ce plat à base de haricots.

Aujourd’hui, l’engouement vis-à-vis de ce plat ne cesse de croître aux États-Unis. D’après des articles parus dans les magazines célèbres en Amérique à l’exemple de New Yorker, une journée nationale dédiée au cassoulet existe déjà aux États-Unis. Cela se passe le 9 janvier et la journée tout entière est à l’honneur du « ragoût à base de canard et de haricots ». Maintenant que les quotidiens américains comme New York Times chantent les louanges de ce plat d’origine française, on peut dire que le cassoulet a atteint son apogée.


Aux États-Unis, on peut déguster du cassoulet un peu partout dans les restaurants haut de gamme. Si une trentaine de restaurants en servent déjà à New York, la qualité du plat a également fait son écho à Chicago, à Houston, ainsi que dans d’autres villes américaines.

La réputation du cassoulet prend de l’ampleur aux États-Unis

Le cassoulet ne s’est pas contenté de franchir le continent pour satisfaire les papilles des amoureux de la cuisine. Aux États-Unis, sa réputation est déjà d’un autre niveau. Désormais, le haricot aux saucisses n’est pas seulement servi dans les restaurants, il entre aujourd’hui dans le stade de la compétition. Effectivement, une guerre de cassoulet a déjà été organisée par la fille d’un grand chef étoilé il y a quelques années.

Pour l’occasion, la fille en question, Ariane Daguin avait invité 25 chefs new-yorkais bourrés de talents pour créer un cassoulet qui sort du lot. C’était un AS de l’art culinaire, le cuisinier toulousain Pierre Landet qui a décroché le trophée en présentant un cassoulet au goût incroyable. Il s’agit du propriétaire d’un restaurant implanté à New York depuis des années. Mais le chef était originaire de Toulouse, rien de plus normal qu’il ait gagné la compétition autour d’un plat emblématique de sa ville.

Lui-même avait annoncé avec fierté à la fin de la compétition qu’il était de son devoir de montrer la vraie facette de la tradition française. Et jusqu’à maintenant, la recette reste un numéro un qui séduit toujours autant les papilles américaines. Si vous comptez vous rendre en Amérique alors, vous pouvez être totalement rassuré, car ce ne sont pas les restos qui servent du cassoulet qui manquent sur le continent.

Concocter chez soi son cassoulet

Quiconque aime surfer sur le web tendance culinaire sait pertinemment que la recette du cassoulet est proposée à gogo sur le net. Si vous souhaitez en préparer pour votre famille, et même si vous n’êtes pas le meilleur ami des ustensiles de cuisine, vous réussirez au premier essai la recette ultime de cassoulet.

D’ailleurs, le fait que vous soyez libre de créer votre propre recette facilite tout.

L’important est de bien choisir les ingrédients, les assaisonnements et les diverses épices. Si vous avez un choix vaste concernant les saucisses, vous devez accorder une importance particulière au choix des haricots. Sans conteste, le meilleur choix pour réussir ce plat divin est de miser sur le haricot de maïs.

On parle aussi du haricot Tarbais. Cette variété est parfaite dans la mesure où elle est beurrée à souhait avec une peau très fine, lui permettant de procurer une saveur incomparable. La préparation ne vous prendra que quelques bonnes dizaines de minutes. Vous avez juste besoin de cuire le haricot un peu plus à l’avance étant donné qu’il prend du temps pour la cuisson.

Cet article est également disponible en allemand :

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à la newsletter afin de revoir votre livre gratuit immédiatement
close-link
Vous voulez plus de recettes ?

Recevez un livre de recettes gratuites

close-link