Deuxième journée à San Francisco

Cet article fait partie de la catégorie Récits de voyages aux USA

Deuxième journée à San Francisco, avec Alcatraz, Booba gump et chinatown.

Alcatraz Alcatraz

Deuxième journée à SF. Après un réveil encore une fois tôt, direction Fisherman’s wharf pour aller prendre le ferry qui va m’emmener sur Alcatraz, la fameuse prison. Le rock, comme elle est appelée, est une prison dont personne ne s’est échappé (soit disant).

J’ai appris des tas de choses intéressantes sur Alcatraz pendant la visite :

  • Alcatraz avait la meilleure nourriture pénitentiaire de tous les USA
  • Avant d’être une prison, c’était un fort
  • Al capone n’y est pas mort
  • Des natifs d’Amérique l’ont occupé pendant 18 mois après sa fermeture pour en faire une université et un centre culturel indien
  • Des gens se sont bien évadés (au minimum 1, qui y est retourné après et était vivant)

L’évasion la plus célèbre est bien entendu celle qui est retranscrite dans le film l’évadé d’Alcatrzaz, avec le grand Clint Eastwood. Pour ceux qui veulent tout l’histoire, ils peuvent aller ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vasion_d’Alcatraz_de_1962.

Pour ceux qui veulent un résumé, les trois compères ont mis des fausses têtes dans leur lit, ont fait des trous dans les murs avec des cuillères, escaladé sur un conduit, et sont partis à la nage.

On n’a jamais retrouvé les corps, mais les autorités ne comptent pas ça comme une évasion. A ce rythme là, facile de dire que personne ne s’est jamais échappé.

Alcatraz est vraiment un endroit à visiter, car plein d’histoire et emblématique.


J’ai pu ensuite manger au restaurant Booba Gump, qui à mon sens vaut largement plus le détour que le Crab House d’hier.

Sans pour autant être raffiné, ce resto est parfait si vous aimez la crevette. Vous en aurez à toutes les sauces. J’ai commencé par un pot cuit dans la bière (sans plus), puis un assortiment de fritures (bonnes mais grosse assiette) avec un shrimp pull boy, soit des crevettes popcorn dans un pain (très très bon).

Ajoutez à ça un décor de resto du sud des US, et le tour est joué. Je vous recommande donc d’y aller.

Après balade jusqu’à la Coit Tower (1 Telegraph Hill Blvd), qui surplombe une partie de la ville, et qui donne une très belle vue. Puis Chinatown et passage par l’usine de Fortune Cookies (56 Ross Alley). Sachet de 6 biscuits à 1$, pas cher.

Enfin, j’aurais du aller manger à des camions de restauration qui se regroupent tous sur un parking, mais ça ne reprend que vendredi prochain. Je me suis donc rabattu sur un restaurant mexicain proche (maintenant fermé) : Mamacita (2317 Chestnut St).

Et mon dieu, quel délice. Etant un grand fan de cuisine Mexicaine, et y étant déjà allé, j’ai des attentes relativement grandes, et à ce jour seul un restaurant de Paris me satisfaisait totalement. Mais le mamacita a une cuisine familiale très bonne et originale, qui respire vraiment le fait maison du Mexique.

Je vous recommande les carnitas ainsi que l’enchilada Rancheras. En dessert les churros version mexicaine étaient très très bons.

2 réflexions au sujet de “Deuxième journée à San Francisco”

  1. Juste un petit mot pour t’encourager a continuer ton site merveilleux. Je suis moi même amateur de cuisine mondiale ( j’entend par la que je cuisine beaucoup ,et de tout pays ). Il y a quelques semaines, en invitant des amis a un repas « américain » je me suis retrouvé dans une impasse … La gastronomie américaine n’existait pas a mes yeux ( sauf en Louisiane )… J’ai cherché autre chose de plus raffiné que les bbq et autres fritures… Quelle surprise quand j’ai découvert ton site, qui me prouve bel et bien que les Etats unis ont vraiment une gastronomie.( pas très raffinée , certes , mais tout aussi valable que bien des pays ) Bref , le « pulked porc » avec frites patates douces et pain au mais. a été une révélation ce soir la, et la j’avoue que depuis j’ai remisé ma fameuse « rouelle de porc confite sauce madère aux patates sautés »! Bonne continuation a toi et persévère a nous épater avec des recettes toujours plus surprenantes les unes que les autres ! Chapeau Mec ! ( un fin gourmet trop gourmand ^^)

    Répondre
    • Bonjour Tcharly et merci pour ton message

      Je nuancerai un peu la non-existence de la gastronomie américaine, car je trouve quand même que le BBQ est une cuisine bien délicate et difficile à maîtriser par exemple. Cependant c’est sûr qu’il n’y a pas de plats « fins » comme dans d’autre pays.

      Les Etats Unis ont hérité de la gastronomie des immigrants, venant d’Irlande, d’Angleterre ou d’Allemagne. Les états du Sud sont un peu plus variés avec les sud-américains.

      San Francisco dont je reviens est par exemple extrêmement riche, car les restaurants là bas ont incorporé dans les recettes « classiques » des éléments d’autres cuisines. Ca permet d’ouvrir un peu et de rendre plus intéressant.

      Répondre

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à la newsletter afin de revoir votre livre gratuit immédiatement
close-link
Vous voulez plus de recettes ?

Recevez un livre de recettes gratuites

close-link