Recette Américaine

En route vers Boston en passant par Salem – 3ème journée du road trip de la côte Est

Plage ogunquit 2

Nous faisons aujourd’hui la véritable côte Est en voiture, ce que beaucoup considèrent comme le véritable but de ce voyage, avec les phares et les vues sur l’océan Atlantique.


Cet article fait partie d’une série d’articles dédiée à ce road trip, je vous invite donc à lire l’article qui résume l’ensemble du road trip ainsi que depuis le départ de Montréal vers Portland.

Nous nous sommes levés tôt pour avoir le temps de faire la route d’aujourd’hui, qui nous emmène donc de Portland à Boston, ce qui nous fait tranverser 3 états :

Notre premier arrêt a été relatif à la ville de Kennebunkport, très jolie, mais on a eu du mal à trouver une plage publique (beaucoup sont privatisées pour les clubs). De belles maisons sur les alentours puisque la famille Bush (oui oui, le président), possède une maison là bas depuis la fin des années 1800 (si vous ne me croyez pas), même que Sarko y est allé en 2007.

La ville en elle-même n’est pas très vivante en Novembre, mais durant l’été c’est une destination prisée pour les personnes plus ou moins fortunées de la côte est. Il y a de nombreux magasins qui ouvrent pour la période.

Nous sommes ensuite allés voir la « Weddding cake house« , juste à côté dans la ville de Kennebunk, qui a du dans son temps être très belle, mais que le temps et le manque de moyens a fortement dégradé. Je vous rappelle que comme en France (et peut être même plus), la crise est bien présente aux USA et se fait sentir.

La légende de la maison (qui n’est pas vraie cependant), est que le marin qui possédait cette maison, et qui était donc souvent absent, voulait prouver à son épouse qu’il pensait tout de même à elle. Il n’avait pu l’emmener en voyage de noces, et il aurait donc fait modifier la déco pour ressembler à un gâteau de mariage américain.

Nous nous sommes ensuite rendus sur la page d’Ogunquit, qui semblait désertée en cette journée nuageuse de Novembre, mais qui est très animée l’été, avec de nombreux magasins sous les galeries. C’est une grande plage, le soleil avec l’eau sur le sable donnait vraiment une allure féérique, nous avons passé un très bon moment.

Le midi, nous avons essayé quelque chose qui me tentait depuis longtemps, le lobster roll. C’est un sandwich fast-food de luxe, puisqu’il s’agit d’un pain moelleux à hot dog dans lequel on met du homard hâché avec une sauce légère.

Je sais que ça peut vous sembler luxueux, mais la côte Est des Etats-unis et spécialement le Maine est réputé pour son homard, qui coûte aussi peu que 7.99$ la livre américaine, soit 16,73€ le kilo. Bon soyons honnêtes, le homard américain/canadien est moins fin que le homard breton (et n’est pas bleu non plus), mais il est tout de même très bon.

En passsant par Portsmouth, nous nous sommes donc arrêtés chez « The Beach Plum« , qui jouit d’une très bonne réputation. La déco fait penser à un bord de mer, et c’est bien logique puisqu’en fait on en est pas si loin. Le sandwich au homard le plus petit vous coûtera 17.99$, et il est bourratif croyez moi. Le cuistot a eu la bonne idée de ne pas surcharger la viande de homard de sauce, ce qui fait que vous sentirez bien le goût du crustacé, j’ai trouvé ça très bon.

Pour accompagner ce sandich au homard, nous avons pris des morceaux de « clam », ce mollusque très cher à la région de la nouvelle angleterre (la recette de la clam chowder est d’ailleurs dispo ici). Avec de grosses frites dignes des fish and chips anglais, c’était très bon, je vous recommande de vous arrêter là bas.

En continuant la descente vers Boston, j’avais très envie de m’arrêter au « Parker River National Wildlife Refuge« , qui est un parc national riche en faune, avec notamment de nombreuses espèces d’oiseaux. Mais voilà, il a commencé à pleuvoir peu avant notre arrivée, je suis descendu de voiture voir le plan, et quelqu’un qui semblait être un habitué du parc et qui en sortait m’a demandé si j’avais besoin d’aide. Je lui ai dit qu’on hésitait à aller dans le parc (payant), et il m’a dit qu’il n’avait vu qu’un seul oiseau en 2 heures de temps, et qu’avec un enfant sous la pluie, ça n’en valait pas le coup. Si vous y passez par une belle journée ensoleillée, allez-y, ça semble vraiment magnifique.

Nous nous sommes donc dit que nous aurions plus de temps à Salem, ville des sorcières et de la magie noire, où j’étais allé pour la dernière fois il y a entre 20 et 16 ans (je ne m’en souviens plus exactement).

Encore une fois, la ville n’est pas très animée en période hors-saison, mais vous pouvez tout de même vous balader, voir les différentes boutiques et statues dédiées à la sorcellerie. Il y a des musées (que nous n’avons pas fait) et des attractions, tout en sachant qu’en période estivale, vous pourrez également avoir des personnes en costume dans les rues, ce qui rend le voyage au temps des sorcières un peu plus vivant.

Direction ensuite la banlieue de Boston, pour dormir dans le deuxième et dernier Airbnb du voyage. Si vous recherchez un endroit où dormir à proximité de Boston (où les nuits sont extrêmement chères), c’est une bonne option puisque la nuit nous a coûté 50€. J’ai monté le nouveau lit avec le proprio, nous ne pouvions donc avoir mieux en terme de lit. C’est un peu bruyant, mais à vous de voir si vous voulez payer 4 fois plus au bas mot. Voici la fiche Airbnb :


Very clean and quiet home between Salem and Boston

Lynn, MA, United States

You’ll love my place because of the views, the location. Just 4 miles to downtown Salem, 14 miles to downtown Boston and 9 miles to Logan Airport. My place is close to restaurants and dining, famil…